Pourquoi faire des injections de PRP ?

La thérapie PRP est une procédure qui traite les patients avec leur propre plasma sanguin enrichi en plaquettes. Il s’agit de l’une des méthodes les plus avancées de traitement des articulations, des ligaments, des os et des tendons.

Le PRP (Plasma riche en plaquettes) est une technologie innovante qui consiste à injecter du plasma riche en plaquettes au patient. Le plasma est une partie liquide du sang, qui contient un certain nombre de vitamines, de protéines, d’enzymes, d’hormones et d’autres substances bénéfiques. Le plasma contient également des facteurs de croissance qui activent la croissance et le renouvellement des cellules. La thérapie PRP utilise du plasma enrichi en plaquettes, qui participent activement au processus de guérison des tissus. En conséquence, la régénération des tissus endommagés est accélérée et le processus inflammatoire et le syndrome de la douleur sont éliminés. La thérapie PRP est la dernière méthode qui utilise une forme injectable de plasma.

Traitement par PRP

Dans l’orthopédie moderne, le plasma riche en plaquettes (PRP) est utilisé pour le rétablissement rapide des tendons et des ligaments qui ont été endommagés, pour accélérer la récupération du tissu cartilagineux dans l’arthrite, l’arthrose d’origine différente (traumatique, ou associée à des processus dégénératifs), pour éliminer la douleur dans les blessures. La méthode PRP combine les capacités naturelles d’auto-guérison du corps et des technologies innovantes avancées.

Les « facteurs de croissance » contenus dans le PRP provoquent une régénération intensive de la zone affectée des tissus articulaires, ligamentaires et tendineux. Il peut s’agir non seulement de tissus cartilagineux ou ligamentaires, mais aussi de muscles, d’os et de liquide articulaire.

Procédure PRP

Une petite quantité de sang du patient (20 ml) est prélevée dans la veine cubitale. Une centrifugeuse spéciale est utilisée pour séparer le sang en plusieurs couches. Une seringue est utilisée pour extraire le plasma et les plaquettes, qui sont ensuite injectés dans le site pathologique (point douloureux, articulation douloureuse, site de la blessure, etc.) Les facteurs biologiquement actifs concentrés du plasma dans les os, cartilages et tendons endommagés stimulent les processus de guérison et de cicatrisation. Les résultats cliniques montrent une augmentation de la mobilité de l’articulation tout en réduisant la douleur.

Indications :

  • Arthrose des articulations (traitement le plus efficace dans les premiers stades)
  • Tendinite, ligamentite (inflammation du tendon d’Achille, ligamentite du tendon de la rotule et d’autres ligaments et tendons de diverses articulations)
  • Périarthrite de diverses articulations
  • Épicondylite (tennis elbow, golfer’s elbow)
  • Syndrome douloureux de l’épaule (conflit sous-acromial, capsulite, périarthrite de l’épaule)
  • Fasciite plantaire (épine calcanéenne)
  • Les conditions après les opérations sur les articulations, les ménisques, les ligaments
  • Blessures et surcharge des tendons, muscles et ligaments dans le sport.

Avantages :

Caractère naturel (l’autoplasme contenant les plaquettes est isolé du sang du patient).

La sécurité (il n’y a pas de produits chimiques étrangers dans le plasma obtenu pendant la procédure, à l’exception des anticoagulants sur les parois de la seringue, ce qui minimise le risque de réactions allergiques et d’effets secondaires)

L’universalité (l’auto-plasma est utilisé dans de nombreux domaines de la médecine, il est utilisé aussi bien en monothérapie qu’en traitement complexe) ; l’efficacité (l’auto-plasma permet de réduire la période de réhabilitation après des blessures et des interventions chirurgicales, augmente la période de rémission) ;

Résultats thérapeutiques :

  • Diminution du syndrome de la douleur
  • Réduction de l’inflammation
  • Soulager les spasmes musculaires ;
  • Restauration du liquide articulaire ;
  • Amélioration de la nutrition du cartilage articulaire et accélération de sa réparation ;
  • Activation de la circulation sanguine dans les articulations concernées ;

Régénération accélérée des tissus

Augmentation de la mobilité de l’articulation, ce qui réduit considérablement la période de rééducation après des blessures, des opérations et des prothèses.

Contre-indications absolues :

  • Thrombocytopénie (moins de 100 000 plaquettes par µl), thrombocytopathies
  • Anémie modérée à sévère (HB inférieur à 90 g/l).
  • Antécédents d’intolérance au citrate de sodium
  • septicémie

Contre-indications relatives :

  • maladies auto-immunes
  • trouble de la coagulation
  • fièvre supérieure à 38° C
  • les maladies oncologiques
  • Herpès, infections virales aiguës

L’utilisation de médicaments à base d’héparine moins d’un jour avant l’application du PRP.

Avant la thérapie par PRP, il faut consulter un chirurgien traumatologue qui effectue la procédure. Des contre-indications peuvent s’appliquer. Cette intervention au centre médical n° 1 est effectuée par un orthopédiste traumatologue. Voir ce site de spécialiste d’injections de PRP : https://www.sgl-esthetique.ch/prp-geneve/

Vous aimerez aussi...